keyboard_arrow_leftRetour

Poser les jalons du développement durable

Bella vita n°55 > Grand angle, novembre 2018

schedule LECTURE 2 MIN

Un groupe de travail constitué du Canton de Vaud, de la Ville de Lausanne et de certaines institutions dont Retraites Populaires propose diverses réflexions et initiatives en faveur du développement durable dans la cons­truction. Parmi celles-ci figure la publication des ouvrages de la collection « Jalons », dont le numéro 13 est disponible depuis le 29 novembre.

La genèse du développement durable au sein de l’administration cantonale tient 

en trois dates clés. En 2001, le Service des Bâtiments de l'Etat de Vaud (actuellement Service immeubles, patrimoine et logistique – SIPaL) a créé le Groupe de travail Développement durable (GTDD), dont le but était de former les collaborateurs de l’Etat au développement durable, mais aussi de poser les bonnes questions au bon moment concernant cette thématique dans le domaine de la construction. C’est ensuite en 2003 qu’est née la collection « Jalons », avec pour idée centrale de jalonner, par le biais de ces petites publications, la thématique du développement durable dans le canton et de donner une plateforme aux initiatives promues dans le domaine. Preuve de l’importance accordée à cette thématique, en 2016 a été créée la Section développement durable, intégrée au SIPaL. 


 Groupe élargi 

 Aujourd'hui, la thématique est plus que jamais d’actualité. Le GTDD s’est élargi en 2010 à des partenaires externes engagés dans une démarche de durabilité, dont Retraites Populaires, mais aussi le CHUV, l’Unil ou la Société suisse des ingénieurs et architectes section Vaud. Responsable du Service construction durable à Retraites Populaires, Gérard Greuter relève que « les échanges au sein de ce groupe de tra­vail stimulent la créativité du Service cons­truction durable de Retraites Populaires qui, en contrepartie, y apporte la perspective pragmatique d'un propriétaire de logements à loyer raisonnable ». Grâce à ce partenariat, des conférences publiques sont tenues, dont les synthèses sont publiées sur le site web du Canton. Des actions spécifiques financées par les partenaires sont organisées, dont la création de l’application web Smeo, outil d'aide à la planification et à la réalisation de projets de construction et d'urbanisme selon les principes du développement durable. 


Repenser notre consommation 

 C’est en sa qualité de responsable de la Section développement durable du SIPaL qu’Yves Golay préside ce groupe. Pour lui, « il est trop facile de justifier son inaction en prétextant que, de toute manière, le politique ne fait rien. Ça n’est pas vrai. L’Etat montre l’exemple à travers les réflexions et actions menées par notre groupe de travail, mais aussi en allant plus loin que ce que la loi sur l'énergie impose à tous. L'Etat admet ainsi des équivalences au standard Minergie P-ECO dans l’application des normes énergétiques sur ses bâtiments. Notre but est aussi de sensibiliser la population à travers des actions citoyennes invitant à repenser notre consommation de manière plus sobre et raisonnable en achetant local, par exemple. Mais il est important de ne pas culpabiliser et de garder la notion de bien vivre. C’est le but du dernier numéro de notre collection « Jalons », qui met en avant le plaisir de vivre dans une société durable ». Le 13e volume de la collection, justement, s'attarde sur cette notion de bien vivre. Cet ouvrage, qui s'adresse au grand public, décrit de façon positive un cadre de vie agréable dans lequel il est possible d'appliquer une politique durable et propose toute une série de petites actions citoyennes à adopter.