keyboard_arrow_leftRetour

Le chauffage à distance à la conquête de l'Ouest

Bella vita n°51 > Finance, septembre 2017

schedule LECTURE 2 MIN

Le chauffage à distance est une solution durable afin de réduire le recours aux énergies fossiles. Exemple avec la société Cadouest, qui fournit le chauffage à une grande partie de l’Ouest lausannois et qui est financée en partie par Retraites Populaires.

A Lausanne et dans sa région, le chauffage à distance ne date pas d’hier. En effet, c’est en 1934 déjà que l’usine de Pierre-de-Plan commence à fournir le chauffage pour l’hôpital voisin, devenu le CHUV. Le réseau a ensuite profité des innovations technologiques et ses installations de production ont évolué. Le principe est donc de récupérer la chaleur produite par la combustion des déchets, en complétant cette source d’énergie par un apport en chaleur issue de la combustion de gaz naturel. 


Une solution durable

En 2006, l’usine Tridel remplace l’ancienne usine d’incinération des ordures ménagères et fait définitivement basculer le chauffage à distance dans l’ère où les énergies fossiles ne sont plus sa source principale d’approvisionnement. S'ajoute à cela une station de combustion des boues d’épuration à la STEP de Vidy. Grâce à ce système, le chauffage à distance de l’agglomération lausannoise compte aujourd’hui plus de 1'300 bâtiments raccordés et plus de 110 kilomètres de réseau. Le mix énergétique utilisé pour ce système assure une utilisation à 65 % d’énergies renouvelables. L’expansion de ce réseau est à mettre au crédit des Services industriels lausannois (SIL), qui ont beaucoup investi en ville pour le développement des infrastructures nécessaires au chauffage à distance. Lorsqu’il s’est agi d’étendre ce réseau vers l’Ouest lausannois, les communes de Lausanne, Prilly et Renens se sont réunies afin de créer la société Cadouest SA en 2011. Les débuts opérationnels de la société ont lieu en 2012 et cinq ans plus tard, ce sont plus de huit kilomètres de réseau qui ont été créés dans l’Ouest lausannois. 

Plus de huit kilomètres de réseau ont déjà été créés dans l'Ouest lausannois

Long terme

Les infrastructures, propriété de Cadouest, sont reliées à celles de la Ville de Lausanne. Les SIL vendent alors l’eau chaude issue de leurs usines à Cadouest, qui facture la prestation globale à ses clients finaux. Grâce à ce système, ce sont près de 50 bâtiments qui sont désormais raccordés dans l’Ouest lausannois, pour une économie de mazout de plus de 2 millions de litres par an. 

Fidèle à sa politique de diversification des placements, mais aussi d’investissement dans les énergies renouvelables locales et régionales, Retraites Populaires a financé ce projet sous forme de prêt à hauteur de 4 millions de francs à l'heure actuelle. Un financement qui s’effectue par tranche, dont la première a eu lieu en 2015. Pour David Zumbrunnen, Sous-directeur et Responsable du service Financement, « ce projet d’infrastructure publique correspond bien aux critères d’investissements à long terme de Retraites Populaires. Notre participation a du sens dans l’optique du développement durable. Ce chauffage à distance propose aux propriétaires immobiliers de se brancher sur un réseau pérenne de chaleur qui remplace l’utilisation d’énergies fossiles tout en valorisant nos déchets. » 




Infrastructure

Apportant une solution énergétique fiable, durable, locale et économique, majoritairement composée d’énergies renouvelables, Cadouest représente pour Retraites Populaires un financement d’infrastructure fidèle à ses valeurs.







cadouest.ch