keyboard_arrow_leftRetour

L’Ecole hôtelière de Lausanne s'agrandit

Bella vita n°52 > Finance, décembre 2017

schedule LECTURE 2 MIN

L’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) représente une précieuse carte de visite pour la ville et le canton. Pour lui permettre de rester compétitive et attractive, des travaux d’agrandissement de ses logements étudiants ont été lancés cette année. L’opération est financée par un consortium dont fait partie Retraites Populaires.

L’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) est depuis plusieurs années consécutives classée en première place des meilleures écoles hôtelières du monde. Une renommée qui place la capitale vaudoise bien en vue dans le monde de l’hôtellerie, de la gastronomie et du tourisme, attirant les meilleurs talents et formant les déci-deurs de demain. Outre l’excellence de son enseignement, l’un des éléments-clés du succès de l’EHL, en comparaison avec d’autres écoles de ce type, réside dans la capacité et la qualité de son accueildes étudiants venus du monde entier, actuellement de plus de 90 nationalités. Or, dans un milieu où l’excellence prime, rester compétitif et attractif aux yeux des futurs étudiants est un défi qui se décline au quotidien.


Etudiants en augmentation

Depuis quelques années, il devenait de plus en plus évident que le campus de l’EHL, datant des années 1970, commençait à man­quer de place et à pâtir d’une certaine vétusté. En 2013, l’EHL a donc lancé un pro­jet de développement de son campus, à travers une démarche d’échange collabo­ratif d’idées auquel ont participé 385 étudiants d’écoles internationales en architecture et paysagisme. Les infrastructures commen­cent alors à se transformer et, en 2015, une première étape est atteinte avec la réno­vation des bureaux et de l’académie, qui se voient complétés de 3'900 m2 addi­tionnels, dans un style architectural contemporain. 

 C’est au tour maintenant des logements étudiants, la plus grande partie de ce projet de rénovation, de profiter d’une cure de jouvence et d’agrandissement. Actuellement au nombre de 460, ils passeront d’ici 2022, date de la fin prévue des travaux, à 860. Car la population estudiantine de l’EHL est en constante augmentation depuis plusieurs années. S’ils étaient quelque 1'700 en 2012, leur nombre a connu une hausse de 45 % en trois ans pour atteindre 2'400 étudiants en 2015. A l’horizon 2019, il est prévu d’accueillir 3'000 étudiants sur le campus, un chiffre qui devrait ensuite se stabiliser, correspondant à la capacité d’accueil du futur campus. 


Fleuron de l’économie vaudoise

Pour financer ce projet de nouveaux logements pour étudiants, un consortium a été constitué, avec comme chef de file la Banque cantonale vaudoise (BCV). Y participent la Vaudoise Assurances ainsi que Retraites Populaires et certaines de ses caisses en gestion, à savoir la Caisse de pensions de l’Etat de Vaud (CPEV), la Caisse intercommunale de pensions (CIP) et Profelia. L’ensemble des travaux est devisé à 225 millions de francs, dont 84 %, c’est-à-dire 190 millions de francs, sont assurés par un prêt du consortium. Sur cette partie, Retraites Populaires et ses caisses en gestion représentent un apport de 100 millions de francs. Pour David Zumbrunnen, Sous-directeur et responsable du Service financement de Retraites Populaires, « sou­tenir ainsi un fleuron de l’économie vaudoise constitue un honneur et s’inscrit dans notre politique d’investissement dans des projets locaux ». 





Engagement local et rentabilité
Retraites Populaires privilégie le soutien aux projets locaux, tout en respectant le même principe de rendement et de risque que pour d’autres projets d’investissement. 





ehl.edu